Beauraing

Beauraing

Moyenne des avis

Description

En 1977, lors de la fusion des communes, Beauraing est choisi comme chef-lieu. Composée de 9000 habitants, elle est constituée de la ville de Beauraing ainsi que des villages et hameaux suivants : Baronville, Dion, Felenne, Feschaux, Focant-Gozin, Froidfontaine, Honnay-Revogne, Javingue-Sevry, Martouzin-Neuville, Pondrôme, Vonêche, Wancennes, Wiesme et Winenne.  Le territoire de Beauraing s’étend sur 174,55 km2, soit la 7ème commune la plus vaste de Belgique

Le four à chaux

Les fours de Beauraing avaient pour but de calciner du calcaire afin d’obtenir de la chaux. Cette dernière était alors utilisée pour le plafonnage, la désinfection des étables et en sidérurgie. Les fours à chaux de Beauraing sont cités dès le XVIe siècle mais c’est en 1857, à la demande du duc d’Osuna, que l’industrialisation des fours à chaux débute. Pour les faire fonctionner, le charbon était importé de Charleroi, jusqu’en 1958, année où la production fut arrêtée. 

Anecdote : Aujourd’hui, les bâtiments abritent un commerce de fruits et légumes, appelé “Le four à Chaux”. 

Les tanneries

Au total, il y eut 8 tanneries officielles, en plus des petits ateliers de bourreliers, cordonniers,… qui tannaient pour assurer leur commerce. Les tanneries localisées dans nos régions nécessitaient la présence d’eau, de matières premières, d’écorces de chêne et de peaux. Elles se situaient dans les faubourgs des villes et villages à cause de leurs fortes nuisances.

Peu après la seconde guerre mondiale, les tanneries ont connu d’importantes difficultés du fait de la concurrence internationale. 

Bon à savoir : Au numéro 22 du Faubourg St-Martin, on peut toujours voir bien clairement une haute cheminée qui servait au tirage des machines à vapeur de la tannerie Deltombe, puis Nicaisse, puis Longly et enfin Blondiaux. En 2003, c’est le Pôle beaurinois qui a racheté les locaux et a mis en œuvre un important programme de reconversion (2004-2005) avec le soutien de l’Europe et de la Wallonie.

L’église

Cette église, dédiée à Saint-Martin, fut construite en 1862.

Le monument aux morts

Ce monument a été édifié en hommage aux morts des deux guerres mondiales.

Le Biran

C’est un ruisseau belge, affluent en rive gauche de Lesse. Il fait partie du bassin versant de la Meuse. Il se situe entièrement en province de Namur. 

Bon à savoir : Cette rivière a inspiré l’un des restaurateurs de Beauraing, qui a intitulé son établissement “La Brasserie du Biran”.

La ferme de la Campagne

Cette micro-ferme se situe au cœur de Beauraing. La propriétaire, Valériane Vilim, commercialise ses fabrications de fromages, fabriqués dans sa fromagerie et des produits locaux au magasin de la ferme, et aussi, en circuit-court via d’autres épiceries en Wallonie.

La ferme de Way

Cette ferme fait de l’élevage de Blanc-Bleu-Belge, de poulets bio Coq des Prés, de moutons Bleu du Maine. Elle vend et livre des colis de viande. Sa production est locale et l’agriculture familiale. Une visite de la ferme est possible.

L’atelier l’As de Pique

Sellière et garnisseuse automobile spécialisée dans les voitures anciennes, Mara Seny possède son propre atelier : l’As de Pique.

Pour plus de visites à Beauraing :

  • Le château
  • Le parc Sainte-Marie
  • Le parc Saint-Pierre
  • Les sanctuaires
  • Le musée marial
  • La plaine de jeux couverte Zouplaboum
  • Une plaine de jeux extérieure

Photos

Videos

Catégories

Carte

This site is registered on wpml.org as a development site.